15 solutions naturelles pour arrêter de se ronger les ongles


Le rongement des ongles n’est pas seulement un problème qui peut avoir des conséquences esthétiques mais aussi sur la santé de la personne. En fait, l’onychophagie est un trouble qui implique également l’état de bien-être psychologique et physique et survient surtout lorsque vous êtes anxieux.

Se ronger les ongles de manière compulsive peut endommager la partie de la peau autour de l’ongle, induisant une plus grande sensibilité aux agents bactériens ou viraux. De plus, étant lié à d’éventuels dommages aux gencives et au transport des microbes à travers la salive, il existe un risque de provoquer des problèmes gastriques.

D’un point de vue esthétique, se ronger les ongles et les cuticules de façon persistante au fil des ans pourrait entraîner une déformation évidente des doigts.

Bien que ce trouble survienne chez 30% des enfants âgés entre 7 et 10 ans et chez 45% des adolescents, l’onychophagie est un problème qui peut persister même à l’âge adulte mais qui n’est pas difficile à éliminer avec de simples faites-le vous-même des remèdes.

Découvrons ensemble les 15 solutions pour ne plus se ronger les ongles.

1) Fleurs de Bach

Lorsque les causes déclenchant d’onychophagie sont étroitement liées aux humeurs, les fleurs de Bach peuvent être très utiles. Lorsque des états d’anxiété particuliers surviennent, les fleurs indiquées sont l’Ignatia et la Staphysagria. Le remède homéopathique d’Ignatia amara est extrait des graines qui contiennent des alcaloïdes tels que la strychnine et la brucine qui agissent sur le système nerveux. Alors que Staphysagria est une plante qui appartient à la famille Buttercup et est également utilisée chez les patients qui souffrent de troubles de la sphère psychique.

2) Protégez vos doigts

Rester dans la sphère émotionnelle, une alternative satisfaisante qui fait levier sur la psychologie est de protéger les doigts. Après avoir massacré les ongles et n’avoir plus rien à ronger, il est bon de s’engager à ne plus les affliger pendant quelques jours. Alors, mieux vaut choisir un doigt à protéger et entreprendre de ne pas se ronger l’ongle pendant quelques jours. Avec le temps, l’ongle reviendra de plus en plus beau et cela pourrait être la bonne motivation pour arrêter le problème fastidieux de l’onychophagie.

3) Poignet élastique

Une autre solution qui vise à agir au niveau psychologique est celle de l’élastique au poignet. En fait, chaque fois que vous vous mordez l’ongle, l’élastique se cassera. Il en résultera une sensation douloureuse désagréable et petit à petit le cerveau associera le geste de se ronger les ongles à la douleur qui vous fera ne plus les ronger.

Cliquez sur Suivant pour continuer la lecture de l’article

1 sur 5