Comment faire pousser des roses en pot et quelle variété choisir


Les roses sont l’une des fleurs les plus belles et les plus élégantes pour décorer l’intérieur et l’extérieur de la maison. Cependant, la culture en pot ne convient pas à toutes les variétés. En fait, bien qu’il y en ait beaucoup, il est important de choisir ceux qui conviennent le mieux à la vie en pot et non plantés directement dans la terre du jardin.

Pour que nos roses deviennent luxuriantes et vertes, certaines précautions importantes sont nécessaires. Bien que vous devrez payer quelques précautions, ces roses pourront vous donner des fleurs de très longue durée.

En fait, certaines variétés fleurissent même 10 mois par an.

Que vous ayez une terrasse profonde et très ensoleillée ou un balcon long et étroit, peu importe! En fait, vous trouverez ci-dessous les variétés les plus appropriées et comment disposer les roses en pots dans tout type d’environnement et de conditions solaires. N’oubliez pas non plus de les protéger des gelées hivernales mais faites attention aux matériaux à utiliser pour les réparer.

Ces conseils et bien d’autres seront révélés dans cet article. A la fin vous verrez qu’obtenir une belle floraison en pot n’est pas si compliqué et que vous n’avez pas du tout besoin d’un pouce vert !

Découvrons comment faire pousser des roses en pot et quelle variété choisir:

1) Comment et quand les planter

Entre l’automne et le printemps, les rosiers passent par une période de repos. Pour cette raison, le mois idéal pour les planter est septembre. Le plant aura ainsi le temps de s’installer et de s’acclimater dans sa nouvelle demeure dans une phase végétative qui nécessite une dépense d’énergie modérée. Qu’il s’agisse de plantes de petite ou moyenne taille, il est bon de connaître leur développement futur pour choisir le pot le plus adapté. Environ 50 cm de large et de profondeur pour les rosiers de brousse, boîte de 60/80 cm de profondeur pour les jeunes plants ou rosiers grimpants, un vase moyen en terre cuite ou en plastique d’environ 30 cm de profondeur pour les roses obtenues à partir de boutures.

2) Comment et combien arroser les roses en pot

L’une des étapes les plus importantes est de savoir comment et quand mouiller les roses dans les vases. Quant à l’irrigation, même les roses en pot peuvent compter sur le paillage. En effet, cette opération permettra de protéger le sol d’une insolation excessive. À partir de mai, pour garder le sol humide, il est judicieux de déposer une couche d’écorce ou d’un autre matériau adapté au paillage au pied de l’arbuste, créant une couche d’environ 5 à 8 cm. Pendant les mois les plus chauds, il sera indispensable d’arroser les plantes tous les jours. Au contraire, à l’automne Puisque le marc garde l’humidité, il suffira de mouiller les roses tous les 4 ou 5 jours. Enfin, de la mi-automne à la fin de l’hiver, pendant la période de repos végétatif, il suffit de les arroser tous les 15 jours, aux heures les plus chaudes de la journée.

3) L’engrais le plus approprié

Pour obtenir des plantes luxuriantes, il est indispensable d’ajouter l’engrais le plus adapté au sol. En effet, les terres disponibles étant limitées, il est conseillé d’ajouter ces nutriments pour favoriser la floraison. Par conséquent, les roses en pot auront besoin: d’azote qui soutient la croissance de la plante et stimule le développement de la tige et des feuilles; de phosphore qui, étant indispensable à la photosynthèse, favorise la production de fleurs et de graines. Aussi, potassium et fer aussi, sont essentiels à la fonction chlorophylle. En effet, le premier rend la plante plus résistante au froid et à la sécheresse, tandis que le second favorise le verdissement des feuilles. Enfin, le manganèse est également indispensable pour obtenir des plantes belles et saines, ce qui est également indispensable à la production de chlorophylle. En règle générale, il pourra administrer l’engrais de mars à septembre, en s’arrêtant en période de chaleur intense, comme en juillet et août.

4) Engrais naturels à faire soi-même

Les roses, surtout si elles sont en pot, ont besoin de soins pour donner le meilleur d’eux-mêmes. Mais pour les fertiliser, il n’est pas nécessaire d’acheter des engrais conditionnés. Si nous avons un poêle à bois à la maison, nous pouvons utiliser les cendres pour les fertiliser. En effet, la cendre, en particulier celle obtenue à partir du bois de pin, est riche en phosphore, calcium, potassium et magnésium, substances très nourrissantes. Il suffit de saupoudrer la terre de cendres au printemps, lorsque la première végétation apparaît, et à l’automne avant la période de repos. Si nous avons un petit espace extérieur à y consacrer, nous pouvons préparer du compost à la maison, en utilisant des déchets de cuisine organiques tels que des pelures de fruits et légumes ou des coquilles d’œufs. Il peut être mélangé au sol lors du rempotage ou ajouté au sol en surface.

5) Où placer les roses

En plus de choisir le bon engrais, il est essentiel de disposer les roses dans les positions et les récipients les plus appropriés pour favoriser la croissance et la floraison. Si vous avez un balcon assez profond et exposé au soleil pendant au moins une demi-journée, vous pouvez faire pousser les rosiers et les disposer dans des contenants en forme de cube. Vous pouvez choisir parmi de nombreuses variétés, y compris: Gisella rose, Concerto ocre et Demetra jaune. Au lieu de cela, si vous avez un balcon étroit, il est préférable de choisir des variétés ne dépassant pas 40 cm de hauteur. Des variétés telles que Maidy à fleurs rouges ou blanches, Serenella et Tropico, toutes deux à pétales jaunes, peuvent être placées dans des boîtes miniatures. Si elles sont bien entretenues, ces roses fleuriront 10 mois par an.

6) Quand rempoter les roses

Généralement, pour transplanter une plante, nous avons l’intention de la planter dans le sol. Par rempotage, nous entendons transférer une plante d’un pot à un autre. Dans les deux cas, il est conseillé de le faire lorsque les températures ne sont ni trop froides ni trop chaudes. Le printemps et l’automne sont généralement les saisons les plus propices à la transplantation. Dans le pot qui abritera la plante, pensez à avoir la nouvelle terre et l’engrais à libération lente. De cette façon, la plante profitera plus longtemps des nutriments.

7) Variétés de roses de balcon

Le choix de la variété qui convient le mieux aux balcons n’est pas sans importance. Les roses que vous pouvez choisir pour la culture en pot sont les plus variées. Si vous voulez des roses à grandes fleurs, vous pouvez planter Elle ou Christophe Colomb tous deux dans des tons rose pêche. Ou, pour une floraison sur le violet Claude Brasseur et pour une couleur corail, Jeanne Moeau. Au lieu de cela, si vous préférez des roses avec des fleurs en grappes, choisissez des variétés comme Mona LisaBotticelli et Marie Curie. Tous donneront de belles grappes de fleurs. Au lieu de cela, pour orner le mur, il est recommandé de grimper. Parmi ceux-ci, vous trouverez les variétés NegrescoCocktail et Palais Royal.

8) Comment protéger les roses en hiver

Pendant l’hiver, il faudra porter une attention particulière aux roses en pot disposées sur les balcons et terrasses. Par conséquent, avant l’arrivée des gelées, il est nécessaire d’avoir du fumier en poudre ou en palettes d’une épaisseur d’environ 5 à 8 cm à la base de l’arbuste. De plus, pour les protéger du froid très intense, il est conseillé d’envelopper la plante entière dans un sac en jute. Alternativement, il peut être remplacé par un matériau similaire, tel que du carton ondulé. Il n’est pas recommandé dans tous les cas d’utiliser des sacs en plastique pour protéger la plante des basses températures.

9) Comment les tailler

La taille est importante pour la santé des roses, s’il s’agit d’une plante en pot, elle est également nécessaire pour nettoyer le balcon. Il est préférable d’éviter la taille dans les 2 premières années de vie de la plante pour lui permettre de grandir et de s’épaissir. Après cette période, il y a 3 phases de taille: celle d’hiver, celle d’automne et celle d’été. La taille hivernale, lorsque la plante est au repos, est utilisée pour éliminer les branches sèches ou endommagées par le gel. L’automne est utile pour éliminer les feuilles et fleurs séchées et éventuellement pour obtenir les branches nécessaires à la réalisation de boutures. En été, cependant, il suffira de retirer périodiquement les fleurs fanées pour favoriser la croissance de jeunes bourgeons. Dans tous les cas, il doit être effectué avec des ciseaux bien affûtés pour que des coupes nettes soient faites obliquement près de la gemme que vous souhaitez laisser.

10) Comment obtenir de nouvelles plantes à partir de boutures

Pour reproduire nos roses préférées, la meilleure méthode est de faire des boutures. La technique consiste à couper une branche de la plante mère et à la planter dans un nouveau pot. Pour ce faire, il faut attendre les meilleurs mois: septembre, octobre ou mars. Vous devrez choisir une branche assez épaisse, d’au moins 20/30 cm de long et qui n’a pas plus de 1 ou 2 bourgeons. Pour le couper, vous devez effectuer une coupe oblique nette avec une lame lisse et très tranchante. Une fois coupées, nous devrons retirer toutes les feuilles de la branche sauf celles apicales près du bourgeon pour éviter une déshydratation et un gaspillage d’énergie excessif pour la future plante. Enterrez la bouture dans un sol assez compact et humide et aidez sa croissance avec un engrais d’enracinement.