Les astuces pour reconnaître le poisson frais et le conserver correctement


Le poisson est un excellent plat à servir à table. Son goût peut être rehaussé de nombreuses manières mais il faut toujours tenir compte du fait que la fraîcheur du poisson est l’une des principales clés de la réussite du plat.

On pourrait facilement penser qu’en achetant du poisson au marché, plutôt que dans les supermarchés, il peut être plus frais. Par contre, ce n’est pas toujours le cas. Pour reconnaître quand le poisson a été capturé, il suffit d’avoir un petit œil et de savoir où et quoi regarder.

Il n’y a rien de difficile et on se rendra vite compte à quel point la fraîcheur affecte le goût.

Comment reconnaître un poisson frais

Il est important de savoir reconnaître le poisson frais car de cette manière nous pourrons obtenir un plat vraiment savoureux sans avoir à recourir à de grosses préparations compliquées qui couvrent le goût altéré.

Le tout premier facteur à prendre en compte est l’aspect visuel du poisson. Si cela semble assez rigide et élastique, et s’il résiste en appliquant une légère pression, c’est un bon signe ! De plus, la peau doit être de couleur vive, toujours brillante et brillante.
L’odeur est également un bon indice de fraîcheur. Une légère odeur agréable, rappelant la mer, indique que le poisson est frais. Au contraire, les odeurs âcres et d’ammoniaque ne le sont pas du tout.

Yeux, écailles et branchies

En plus de son apparence, les yeux et les écailles peuvent également nous en dire long sur le nombre de jours écoulés depuis la pêche. Les écailles doivent encore être assez résistantes et brillantes, alors qu’au bout de quelques jours elles auront tendance à se détacher assez facilement.

Les yeux, en revanche, doivent être vifs et transparents. Si ceux-ci étaient opaques, cela signifierait que plusieurs jours se sont déjà écoulés depuis qu’il a été capturé, tandis que s’ils étaient coulés, ce serait absolument pour éviter l’achat.

Un autre aspect notable est lié aux branchies. Ayant la possibilité de le faire, nous pourrions les soulever légèrement et vérifier que la viande à l’intérieur est encore humide et rose, sinon, même dans ce cas, la fraîcheur ne serait pas optimale.

Un bon stockage

Une fois les évaluations de fraîcheur nécessaires effectuées, il est alors conseillé de conserver le poisson avec une extrême rigueur pour s’assurer qu’il ne se détériore pas dans notre réfrigérateur.
Tout d’abord, dès que nous rentrons à la maisonnettoyons-le immédiatement, avant de le ranger, afin d’éliminer les contaminants qui peuvent s’être déposés sur la peau.

Enfin, si nous ne voulons pas le congeler, maintenons-le à une température tendant vers 0 degré, pendant un maximum de 4 jours. En cela, l’odorat nous aidera beaucoup à comprendre quand il est maintenant nécessaire de le cuisiner avant qu’il ne se détériore finalement.

Si, par contre, nous décidons de le congeler, avant de l’utiliser, nous devons le laisser décongeler naturellement, en le maintenant à une température d’environ 4 degrés (au réfrigérateur, bien sûr). S’il était particulièrement gros comme poisson, nous pourrions également choisir d’aider à décongeler avec de l’eau courante froide.