Ravageurs et pucerons: 10 remèdes naturels pour leur dire au revoir


Aimez-vous faire pousser des plantes et des fleurs? Si la réponse est oui, vous avez sûrement déjà eu affaire aux parasites et aux poux de vos amis verts bien-aimés, et malheureusement, il n’y a pas de pouce vert à garder.

Lorsque les parasites arrivent, il peut être difficile de s’en débarrasser et même les pesticides s’avèrent souvent inutiles. Sans compter que pour les acheter, il faut mettre la main sur son portefeuille, et ils polluent aussi beaucoup.

Mais peut-être que vous ne saviez pas qu’il existe de nombreux remèdes naturels pour prévenir et éradiquer les principaux ennemis des fleurs et des plantes.

Ainsi, non seulement vous éviterez de polluer le sol où ils poussent, mais vous éviterez également de payer un bras et une jambe.

Qu’il s’agisse de cochenilles, d’acariens ou de mouches blanches, la solution est à portée de main. À la maison, il y a tout ce dont vous avez besoin pour sauver vos plantes infestées de manière économique et naturelle, qu’elles soient dans le jardin ou en pot. Voici les 10 remèdes naturels pour dire adieu aux parasites végétaux:

1) Pelure d’oignon

La prochaine fois que vous utiliserez l’oignon dans la cuisine, réfléchissez à deux fois avant de jeter la pelure que vous avez enlevée. Avec les pelures récupérées, vous devrez faire une vraie décoction, en les faisant bouillir jusqu’à ce qu’elles deviennent molles. Une fois le liquide refroidi, filtrer et mettre dans un vaporisateur. C’est également une excellente solution contre les pucerons et autres ravageurs.

2) Macérat d’ortie

Les orties sont un allié précieux en cas de parasites. Avec environ  100 grammes d’orties fraîches et 20 grammes d’orties séchées, un macérat peut être préparé qui agit comme un pesticide naturel. Après les avoir laissé macérer ensemble dans un récipient en verre contenant 1 litre d’eau, il est nécessaire de tout filtrer et de le vaporiser sur les plantes.

3) Cannelle

La cannelle est un remède naturel très puissant contre l’attaque des parasites du jardin. Il est donc inutile de dépenser de l’argent en pesticides, il suffit d’utiliser l’huile essentielle de cannelle et un peu d’eau. Tout d’abord, lavez vos plantes pour éliminer la première partie des ravageurs de surface. Equipé de gants, remplissez une bouteille d’environ 4 litres d’eau auxquels vous ajouterez quelques cuillères à café d’huile de cannelle. La cannelle doit représenter 1% de la solution pour éviter de «brûler» la plante.

4) Huile de neem

Cette huile, facilement disponible en phytothérapie, dérive de l’Azadirachta indica, une plante orientale aux propriétés antibactériennes et antiparasitaires, couramment utilisée en médecine ayurvédique. L’huile de neem offre une grande aide aux plantes attaquées par les parasites, agissant comme un pesticide naturel délicat lorsqu’elle est combinée avec de l’eau (quelques gouttes diluées dans un litre). Comment doit-il être utilisé? Vaporisez-le simplement sur vos plantes et attendez qu’il agisse. Les résultats ne tarderont pas à venir et ils vous surprendront.

5) Macérat de tomate

Particulièrement efficace contre le chou, les puces moulues et les pucerons, le macérat de tomate est facile à préparer et très économique. Pour la préparation de ce remède, les fruits de la plante, les tomates proprement dites, ne sont pas gaspillés, mais les feuilles sont utilisées. Ces derniers sont considérés comme de puissants dissuasifs naturels contre les parasites et n’affectent pas les insectes utiles du jardin, tels que les coccinelles ou les abeilles. Vous aurez besoin de 2,5 kilos de feuilles, 1 litre d’eau pour la macération et 10 litres supplémentaires pour la dilution. Faites macérer les feuilles avec le premier litre pendant 2 ou 3 jours dans un récipient ouvert. Puis filtrez-le et diluez-le avec 10 litres d’eau pour qu’il soit alors prêt à être pulvérisé sur les plantes.

6) Eau et piment

Le piment avec sa riche teneur en capsicine est un excellent anti-parasite, capable d’éloigner les animaux tant détestés. Il suffit de mélanger trois poivrons dans un demi-litre d’eau et vous aurez un liquide puissant prêt à verser dans un vaporisateur et à vaporiser sur les plantes deux ou trois fois par semaine. Lorsque vous l’utilisez, n’oubliez pas de porter un masque pour vous protéger.

7) Décoction d’ail

Enfin, le dernier remède contre les ravageurs du jardin et les pucerons est la décoction d’ail. Très facile à préparer, il peut être réalisé avec seulement  500 ml d’eau et une tête d’ail, divisée en gousses. Faites bouillir le tout pendant 5 minutes puis laissez refroidir. Enfin filtrer et vaporiser sur les plantes où les pucerons sont déjà présents. Cependant, l’ail est aussi un puissant pesticide naturel: plantez quelques gousses d’ail dans la terre autour des plantes que vous souhaitez protéger. Vous verrez quels résultats!

8) Bactérie tueuse

Parmi les nombreux pesticides offerts par la nature, la bactérie Bacillus thuringiensis a une grande importance. Communément appelée Killer Bacterium, elle est capable de générer une substance qui met en péril l’organisme des parasites. Son action puissante permet ainsi d’éliminer les parasites, sans toutefois libérer de substances nocives ou polluantes dans l’air. Cette bactérie tueuse est particulièrement efficace lorsqu’il s’agit de tuer des parasites tels que les chenilles et les larves de moustiques.

9) Tabac

Un autre macérat très utile contre tout type de parasite pouvant affecter nos plantes est celui du tabac. Il vaudrait mieux opter pour les feuilles non encore séchées, en procédant de la même manière que nous l’avons fait avec la tomate. Évidemment, il faut éviter de fumer du tabac transformé (celui que vous achetez dans un bureau de tabac) car le traitement nécessite l’ajout de substances toxiques.

10) Savon de Marseille

Ce remède aura tendance à fonctionner davantage avec les pucerons. Tout ce que nous avons à faire est d’obtenir un vaporisateur vide, de le remplir d’eau et d’insérer un morceau de pain de savon de Marseille. Nous secouons le spray pendant quelques instants afin de favoriser la dissolution du savon et le vaporisons directement sur la plante. Le parfum généré par le savon va déranger les pucerons qui s’éloignent des feuilles.